Des œuvres d’art nées de l’artisanat

Depuis plus de 60 ans, la coutellerie MONGIN met en œuvre tous son savoir-faire avec passion pour fabriquer des couteaux haut de gamme.

Corne blonde, bois de cerf, corne de buffle, bois d'amourette ou de palissandre… Les matières les plus nobles offertes par la nature se marient à l'acier, sous la main experte de nos artisans couteliers.

Un couteau signé Mongin, c'est d'abord l'histoire d'une rencontre. Alliance entre des matériaux rares, sélectionnés avec grand soin pour leur qualité unique.

Union du beau et de l'utile pour donner naissance à un objet personnel entre tous.

Fusion d'un savoir-faire ancestral et d'une tradition née au cœur du bassin de Nogent, l'un des hauts lieux de la coutellerie française.

Façonnés à la main depuis toujours dans notre atelier de Biesles, les couteaux Mongin symbolisent une qualité française inégalée.

Des gestes précis transmis pour l'amour de l'art et récompensés par le titre de Meilleur Ouvrier de France en 1965 pour Jacques Mongin fondateur de la société.

La société est rachetée en 2018 par Charly GASCARD, diplômé d’une école supérieure d’art appliqué en design produit, métallurgiste de métier et passionné de la marque MONGIN depuis son enfance.

Fiabilité, précision et qualité sont les maîtres mots de la marque, qui animent aujourd’hui une l’équipe de passionnés qui s’affaire méticuleusement à la fabrication de produits d’exception et perpétue d'un œil sûr et d'une main précise les rituels légués par Jacques MONGIN. 

Conseils pour l’entretien de votre Mongin

Les plus belles choses sont aussi les plus simples ! 

Voici quelques règles de base à appliquer afin que votre couteau conserve toutes ses qualités :

  • Essuyer votre couteau après chaque utilisation à l'aide d'un chiffon de coton non pelucheux.

  • Veiller à entretenir et à conserver le tranchant de la lame. Un couteau qui perd son fil perd aussi son âme ! Pour l’affutage, utiliser une pierre à eau ou une pierre à affûter fine.

  • Un graissage des talons des lames avec un peu d'huile minérale est recommandé surtout pour les couteaux à cran de sûreté.

  • Les couteaux redoutent avant tout les chutes, les séjours prolongés dans l'eau, quel que soit le matériau du manche, donc pas de lave-vaisselle.  

Pour fermer un couteau à cran de sûreté avec anneau, tenir le couteau avec la main gauche, passer l'index droit dans l'anneau, tirer en appuyant avec le pouce sur le dos de la lame à fermer de façon à dégager le petit cran. La pièce ainsi libre se referme en douceur.

Mieux vaut également éviter de faire claquer la lame d'un couteau pliant en le refermant.